emploi services generaux
Tout l'emploi de l'environnement de travail

 BIEN SE PREPARER A UN ENTRETIEN :

Lors de l’entretien d’embauche, vous devez absolument montrer au recruteur que vous êtes à l'aise avec toutes les questions qui vous sont posées ! Questions embarrassantes, questions pièges… sachez faire face à toutes les situations. Vous pouvez refuser de répondre à une question trop personnelle ou embarrassante mais vous devez toujours rester honnête et ne pas mentir, évoquer vos faiblesses plutôt que de les masquer. Voici 10 questions-réponses qui vous aideront à préparer votre entretien :

Parlez-moi de vous...
Cette question arrive souvent car elle est facile à poser pour ouvrir la discussion. Le recruteur cherche à vous connaître, à analyser la façon dont vous allez vous exprimer (clarté, concision, qualité de l’information), mais aussi à vous mettre à l’aise en vous laissant la parole de façon à vous mettre en valeur. Profitez-en pour mettre en valeur vos réalisations passées et pour faire preuve de spontanéité.
Variante : Comment vos amis ou collègues vous décriraient ? Le recruteur cherche ici à juger quel recul vous avez sur vous-même tout en essayant d’en savoir plus sur votre personnalité.


Pouvez-vous me parler d'une expérience professionnelle dont vous soyez particulièrement fièr(e), qui vous a particulièrement motivé(e) ?
Choisissez une expérience qui a de préférence un lien avec le poste visé et où vous ayez eu un rôle important. Attention de bien expliquer le contexte de la mission, votre rôle / pouvoir dans une éventuelle équipe, les résultats obtenus, en quoi il s’agissait d’un succès...
Variantes : Quelles sortes de risques avez-vous été amené à prendre dans votre vie ? Aviez-vous des responsabilités ? Si oui, lesquelles ?

Décrivez moi une expérience professionnelle pendant laquelle vous avez du surpasser des problèmes ou des obstacles ? Comment avez-vous pu résoudre ces problèmes ?
Les problèmes en entreprises sont courants (manque de compétences, processus inefficaces, fortes personnalités, manque de budgets…) : le recruteur cherche à savoir si ces obstacles vous font peur et si vous êtes assez débrouillard et indépendant pour ne pas vous noyer dans un verre d’eau.
Variante : Aimez-vous les difficultés ?


Pourquoi avez-vous choisi cette formation ? Regrettez-vous ce choix ?
Le recruteur souhaite comprendre ce que vous avez appris et, par conséquent, ce que l'on peut attendre de vous, ce qui vous a passionné. Aussi, il peut vérifier que vous avez assumé votre choix et que vous avez su tirer parti de votre formation : montrez-vous sûr de vous et montrez qu'il y a une logique dans ce que vous entreprenez !

Aimez-vous le travail en équipe ?
En entreprise le travail en équipe est quasi obligatoire : le recruteur veut savoir si vous allez bien vous intégrer dans l’équipe. Montrez que vous aimez le travail en équipe en donnant des exemples et que vous appréciez de travailler avec différentes personnalités.
Variante : Préférez-vous travailler seul ou en équipe ?


Savez-vous dire « non » ?
Le recruteur veut connaître votre pouvoir de prise de décision, sachez exprimer votre décision même si la personne en face de vous ne va pas l’apprécier. Donnez des exemples professionnels. N'hésitez pas à répondre Oui à cette question si vous le pensez, il est parfois bon savoir dire Non !

Parlez moi de vos passions ?
Le recruteur peut avoir l’air de détendre l’atmosphère, mais attention il continue à vous analyser et à essayer de mieux comprendre l’intégralité de votre personnalité… restez toujours professionnel ! Ne pas détailler des passions trop intimes ou pas faciles à expliquer (la collection d'allumettes, l'élevage de hamsters, votre passion pour les émissions de télé-réalité...). L'idée est de donner toujours une image positive et dynamique de vous-même.

Quels sont vos points faibles ? (Quels sont vos points forts ? )
Attention !! Question piège la plus posée ! Montrez que vous avez suffisamment de recul sur vous-même pour discerner vos défauts et vos axes d’amélioration. Le recruteur cherche à connaître les risques qu’il prend en vous embauchant : décrivez vos défauts et les mesures que vous avez prises pour corriger ces défauts ; ainsi votre point faible sera gommé par votre plan d’action pour faire disparaître celui-ci. Identifiez clairement vos points forts et vos points faibles avant l'entretien de façon à les présenter habilement (sans paraître vantard pour les points forts, ni malhonnête sur les points faibles).
Variantes : Définissez-vous en 6 adjectifs (positifs et négatifs). Si j'en parlais avec votre ancien employeur, comment définirait-il vos principales qualités et vos principales faiblesses ? Que nous apportez-vous qui fasse la différence avec les autres candidats ? À vous de mettre en avant votre personnalité, votre énergie, ce que les gens apprécient de vous pour répondre à cette question. Dans cette situation, soyez vendeur !


Pouvez-vous donner des exemples concrets et précis de ce que vous expliquez ?
Le recruteur souhaite toujours avoir des exemples précis pour ne pas se contenter de vos déclarations mais aussi afin de vérifier vos idées. Pour chaque idée présentée, ayez un exemple sous la main.

Pourquoi avez-vous quitté cet emploi ? Pourquoi cherchez vous à quitter cet emploi ?
Encore une autre manière de comprendre ce qui vous motive, et quels sont les éléments qui vous déplaisent ou qui vous poussent à partir d'une entreprise. Le recruteur cherche aussi à savoir combien de temps vous allez rester dans l’entreprise, êtes vous instables dans une entreprise ? Préparer bien cette réponse qui peut vous faire perdre le job si vous donnez l'image de quelqu'un de trop volatile.

Attention durant l’entretien d’embauche ne dénigrez pas d’anciens salariés, ne dévoilez pas de données confidentielles que vous auriez pu obtenir dans un précédent emploi. Ces confidences sont peu appréciées car elles démontrent un manque de professionnalisme.

 

DEROULEMENT DE L’ENTRETIEN :

Un premier entretien d’embauche dure entre 30 minutes et une heure, l’entretien peut être suivi de plusieurs autres. Il a lieu dans un bureau sur le lieu de travail, ou au sein d’un cabinet de recrutement.
Voici le déroulement général d’un entretien d’embauche :

Vous vous annoncez à l'accueil de la société et vous vous assurez de ne pas être en retard. Vous venez dans une tenue propre et appropriée pour le poste.


1. Vous vous présentez.
Le recruteur vous donne généralement la parole dans un premier temps pour vous présenter : reprenez les grands points de votre CV et les raisons qui vous ont amené à postuler pour ce job.

2. Le recruteur pose ensuite des questions pour obtenir des précisions sur vous-même et votre parcours, notamment : votre formation, votre expérience, votre projet professionnel, la raison de votre candidature.

3. Le recruteur présente le poste et l'entreprise en précisant : les aptitudes et compétences nécessaires à cet emploi, les missions spécifiques de ce poste, les attentes (objectifs) de ce poste, le secteur d'activité, l'entreprise en elle-même (organisation, culture d’entreprise, valeurs)
Posez des questions afin de ne laisser aucune zone d’ombre : responsabilités, effectifs…


4. Le recruteur peut souhaiter vous poser des questions plus personnelles sur votre personnalité, vos motivations, vos précédentes expériences, vos prétentions salariales, le déroulement de votre recherche d'emploi (avez-vous d'autres pistes ? Si oui où...).

5. À vous de poser les questions ! Le salaire si il n’a pas été évoqué avant, conditions de travail… Ne posez pas de question sans intérêt comme « donnez-vous des tickets restaurants » ou « quel est le prix du café à la machine à café… » vous décrédibiliseriez votre candidature.

L’ordre de ces étapes n’est pas obligatoire, l’entretien d’embauche peut par exemple commencer par une présentation de l’entreprise et du poste par le recruteur.

D'autres entretiens pourront suivre. Souvent vous rencontrerez le DRH (directeur des ressources humaines) puis les responsables de services "opérationnels".